Vidéo

14.06.21

La Capsule #8 : Monsieur Bosseigne

Derrière le nom trompeur de Monsieur Bosseigne se cachent non pas un mais trois artistes : Nicolas, à la guitare et au chant, Gérard, à la basse et au lap steel et Thierry à la batterie. Complices comme un groupe de lycéens, mais avec quelques années d’expérience au compteur, le trio rock’n’roll a décidé de nous surprendre dans La Capsule de cette semaine. Au programme, des exclus et une annonce de taille à savourer sans attendre !

CAPSULE8

Énergie et autodérision pourraient être les maîtres mots du trio à l’esprit garage et à l’esthétique vintage assumée. Sorti en janvier 2020 chez Inouïe distribution, A Kind of Shiva est le premier EP du power trio, « conçu à l’ancienne, écrit en quinze jours & enregistré en une journée en direct, en studio ». Sur ce disque, le trio, exacerbé par sa pin-up à six bras, flirte sur les rives du Surf Rock, et délivre ses textes accrocheurs dans une élégance harmonique et une rythmique puissante.

Monsieur Bosseigne nous en propose deux titres réarrangés spécialement pour son passage à La Capsule, mais aussi et surtout l’annonce d’un nouvel album à l’automne : rien que ça !

Pour voir le live, RDV ici-même dès le vendredi 21 mai à 18h !

“Une forme de sérénité qui ne sera jamais de la sagesse !”

Dans ce set, les thématiques classiques du rock’n’roll sont abordées avec second degré dans les premiers morceaux : Peggy ne pense qu’à sa manucure dans Peggy’s Nail ; une grand-mère s’enivre de chocolats à la liqueur dans son rocking-chair (Get Ready).

Monsieur Bosseigne nous amène ensuite à travers plusieurs titres dans une Inde fantasmée. Il nous explique comment hocher de la tête à l’indienne sans dire ni oui, ni non (Indian Head Wobble), comment danser grâce aux mystérieux ingrédients épicés d’un Tandoori, ou nous dresse le portrait d’une femme puissante (A Kind Of Shiva).

Deux titres du premier EP ont été réarrangés spécialement pour le passage de Monsieur Bosseigne à La Capsule. Une version plus dansante de A Kind Of Shiva a été présentée, prouvant que l’énergie du power trio n’est pas incompatible avec la guitare acoustique de Nicolas Bosseigne. Dans une atmosphère plus posée, Gérard Bosseigne a délaissé le temps d’un titre sa club-bass au son typique des sixties pour faire chanter son lap steel, posé sur ses genoux, en faisant glisser la barre métallique sur les cordes le temps d’une envolée lyrique dans Home.

La Capsule a également été l’occasion pour le groupe d’annoncer la sortie de leur prochain EP, Surfin’ on the Ganges, à l’automne, et d’en jouer deux extraits en exclusivité : Moonshine Driver où l’on a retrouvé l’influence rockabilly, (dont la guitare Gretsch et la batterie cocktail, jouée debout, contribuent au son caractéristique) et She’s My Barber qui tire vers le rock garage.

Comme le titre de l’enregistrement le laisse supposer, on trouvera également des éléments de surf music et la thématique de l’Inde sera à nouveau à l’honneur. De quoi justifier un peu plus la demoiselle à six bras —Shiva revisitée en pin’up— qui lui sert de logo.

« On était contents de retrouver l’équipe de La Belle Électrique, égale à elle-même : bon esprit, pro et souriante. Ça fait vraiment du bien de rejouer avec le petit stress du live, se reconnecter à l’énergie et la fragilité du direct. On s’est régalés ! »

Nicolas, Gérard & Thierry

_______

Merci les gars pour votre venue !
Quant à toi lecteur ou lectrice, on te retrouve vendredi prochain pour une nouvelle Capsule.

Pochette

En savoir plus sur Monsieur Bosseigne


© La Belle Électrique. Concert produit par MixLab. Réalisation : Pierre Reynard & Alex Lopez / 2021. Enregistrement son : Xavier Arnaud. Photos : Stevens Drean. Enregistré à La Belle Électrique (Grenoble).