Vidéo

05.08.21

La Capsule #3 : Tauceti

Nouveauté dans La Capsule cette semaine : on accueille des DJ sets dans la fosse de la grande salle. Et c’est Tauceti, membre du collectif Icone qui, du haut de ses 21 ans, a inauguré ce challenge : mixer dans une Belle Électrique complètement vide ! Challenge réussi avec un set d’1h20, entourée des danseuses Agnès Canova et Axelle André. L’occasion pour l’artiste de faire vivre son art, à la fois sombre, sensoriel et profond. Mais aussi de prendre conscience de l’essence de sa musique et de l’importance du rapport à son public.

CAPSULE3

« Je pose enfin mes balances. Le booth est au milieu de la fosse ce qui me rappelle encore et toujours l’arrêt fracassant que le monde de la nuit subit depuis maintenant 1 an ».

L’univers de Tauceti, c’est une techno mentale dark, percutante, qui nous invite à nous détacher du moment présent en nous renvoyant individuellement dans nos abysses spirituelles. Caractérisé par beaucoup d’ambient, le son de Tauceti, surprenant et mouvant, évolue en fonction de ses sets. Sa plus grande satisfaction ? Observer son public dans un moment d’intense introspection. Inspirés par les univers sonores de figures telles que Jonas Kopp ou VSK, ses sets font également écho aux atmosphères cinématographiques de réalisateurs comme Gaspard Noé ou Dan Gilroy : perturbants et fascinants à la fois.

La Capsule de Tauceti est à découvrir ci-dessous en Première, vendredi 16 avril à 18h !

Alizée Chelal, alias Tauceti, vit aujourd’hui à Lyon. Elle grandit à Toulouse, où elle pratique la batterie pendant plusieurs années avant de rencontrer la musique électronique. C’est le déclic.

« J’ai toujours écouté de la musique électronique [...]. J’ai commencé par du Rødhåd, du Recondite dans leur émergence, au tout début. J’en écoutais uniquement dans mes écouteurs car je n’avais pas encore l’âge d’aller en club. »

Grenoble, c’est un peu sa madeleine de Proust. C’est là qu’elle a étudié, et c’est surtout au contact de la ville, « berceau du mix », qu'elle s’est révélée. Grâce à son amie DJ Maëlita, elle fait son premier mix dans un bar grenoblois. De bars en bars, de sets en sets, elle se fait repérer et signe en décembre 2020 avec l’agence Raise Booking.

Deuxième opus de la série des Weapons, l’EP « Weapons 002 », est sorti en février 2021. L’EP est né de la volonté de créer une collaboration entre artistes pendant cette période de confinement, de valoriser les liens très forts qu’elle avait pu créer avec certains. Une première track a été enregistrée avec le DJ Darzack, qui fait également partie de l’agence et avec qui elle partage son passé de batteuse. D’autres collaborations sont mises en place avec Raär et Mac Declos. Un beau projet qui lui a permis de mettre en avant son propre univers en valorisant celui des autres.

« Ma plus grande joie (et aussi ma plus grande nostalgie) s’est créée quand j’ai parcouru ce fameux Cours Berriat en direction de La Belle Électrique, qui me rappelait les marches effrénées et ces pas de géants que nous faisions mes amies et moi à 00h30 afin d’être le plus vite possible devant les caissons. »

La Belle Électrique, c’est un lieu symbolique pour Tauceti. Sa première soirée électro, sa première claque aussi, c’était à La Belle avec le set de Recondite. Autre moment fort, la première partie de Paula Temple à La Belle Électrique. Un souvenir impressionnant pour elle qui, « toute petite », se sent alors propulsée aux côtés de l’une des plus grand.e.s artistes de la musique électro.

Alors, ce set pour La Capsule, Alizée, qui continue de prendre conscience de son succès grandissant, l’a vécu comme un privilège. Si elle est heureuse d'avoir pu mixer dans la salle, La Capsule la fait également se questionner sur le sens de sa musique en absence d’un public réceptif.

Il lui a été difficile de se plonger dans un esprit de fête pour ce set. Mixer, c’est tout d’abord offrir aux gens le plaisir de danser, de s’évader. Durant son stream, Tauceti confie avoir essayé de visualiser, dans son esprit, le « peak time » : ce moment crucial lors duquel la salle se remplit et où les verres commencent à se renverser sur les marches d’escalier.

Jack b A1 EUK5 S7g g unsplash

« Le public lui, est absent, remplacé par des semi-visages qui expriment à travers leur regard un sentiment de béatitude de voir la salle renaître le temps d’un instant. L’odeur du Jägerbomb dans les cheveux n’existe plus et mes chaussures ne collent plus ».

« Mon stream s’est très bien déroulé et je n’ai pas vu le temps passer tellement j’étais heureuse de pouvoir rejouer dans cette salle. Je vous remercie encore tou.te.s de l’attention que vous m’avez portée et de l’invitation pour cette capsule. Un moment que je risque difficilement d’oublier ».

Tauceti

Merci Tauceti, de continuer d'offrir ces moments au public.
Quant à toi qui nous lis, on se retrouve la semaine prochaine pour une nouvelle Capsule !

© La Belle Électrique. Concert produit par MixLab. Réalisation : MixLab / 2021. Enregistrement son : Xavier Arnaud. Photos : Stevens Drean. Enregistré à La Belle Électrique (Grenoble).