Projet Plupio 28

Actions Culturelles

Entre divertissement et poétisation, l’éducation artistique et culturelle à La Belle Électrique se met à la portée de tous et de toutes, par la rencontre et la pratique, en rendant les publics acteurs et actrices de la création culturelle dans leur école, leur quartier, leur ville, etc.

Projet Plupio 22

L'éducation artistique et culturelle

« Les grandes œuvres d’art ne sont grandes que parce qu’elles sont accessibles et compréhensibles à tou.te.s » - Léon Tolstoï


L’EAC (Éducation Artistique et Culturelle), ce n’est pas seulement la volonté de rendre la culture intelligible et accessible à chacun.e. C’est surtout placer l’individu au centre même de la création, en pensant chaque moyen d'expression comme une forme d’art à part entière. Ainsi, nous souhaitons briser les barrières entre l’art de l'entre soi et l’art dit « populaire ».

Au travers des actions culturelles, nous voulons très fort éveiller des vocations et un sentiment de légitimité chez chaque participant.e. Ces moments permettent ainsi de donner aux publics les outils pour créer, exister, apprendre et s’exprimer, indépendamment de leurs pratiques culturelles quotidiennes et avec une dimension de partage.

En croisant divers publics et intervenants, nous espérons que les artistes trouvent l'inspiration si précieuse à leur création, et que les encadrant.e.s s'enrichissent de diverses expériences et visions du monde.

Plus concrètement, les actions culturelles, c’est du sur-mesure :

Initiation aux musiques actuelles et aux cultures numériques, ateliers transversaux (arts plastiques, danse...), Boom Boom pour les tout.e.s-petit.e.s, visites adaptées, découverte des coulisses, répétitions publiques, rencontres avec des artistes…

À la séance, au stage ou au projet… Il y a autant d’options que d’idées !

Projet Plupio 50

Les publics

Les acteurs et actrices de l'EAC


Nous essayons d’être au carrefour des publics et travaillons avec une trentaine de partenaires :

  • les publics scolaires, des maternelles aux étudiant.e.s ;
  • la petite enfance et les familles ;
  • les adultes ;
  • les seniors ;
  • les structures d’action sociale et les structures médicales ;
  • les personnes en réinsertion ;
  • le milieu carcéral...

Focus sur la toute petite enfance :

Il est à nos yeux nécessaire que l’enfant découvre dès le plus jeune âge des disciplines et des pratiques artistiques. On accompagne ces petits êtres en devenir à l’éveil, au faire-ensemble et au développement de leur esprit critique afin qu’ils et elles soient au mieux préparé.e.s pour la suite de leur apprentissage !

BENBART Lycée Guynemer 11

La mise en oeuvre

Chaque projet est unique, avec un axe commun : le travail d’équipe


La proposition se construit avec le partenaire (structure, association, scolaire...) et l’artiste qui va guider et animer ce temps. Ensemble, on expérimente, on construit une proposition en accord avec les envies et les besoins, de la façon la plus innovante possible et dans un axe fort de service public.

Avant chaque action culturelle, nous cherchons à donner des clés de compréhension et expliquer notre approche globale en discutant longuement avec les artistes animateurs.

Le choix des cultures numériques liées aux musiques actuelles nous permet également de former des artistes, de sensibiliser et d’éduquer des partenaires qui méconnaissent ces nouvelles pratiques (professeur.re.s, professionnel.elle.s de la petite enfance par exemple).

Ce choix permet aussi d’initier des jeunes et des adultes à de nouvelles techniques et de nouveaux outils, mais surtout de donner la possibilité aux petits et tout.e.s-petit.e.s de développer un regard critique sur le numérique.

Les projets en cours

MAMIESGUITARES 170322 SDP 8

Les Mamies Guitares

Performance artistique participative autour de la guitare électrique et de l’écriture.

Du 14 au 18 mars, le Labo de la Belle a accueilli une aventure hors du commun. Cinq jours durant, sept femmes seniors se sont réunies pour participer à un processus de création où s’entremêlent guitare et écriture.

C’est guidées par une équipe de choc, qu’Odile, Zohra, Maryse, Pascale, Jocelyne, Michèle et Anne ont pris part à cette aventure. Entre les mains de Mathieu Sourisseau, elles ont découvert la guitare d’une manière originale et accessible en percutant, frottant, raclant sur les cordes de leurs guitares des objets inattendus. Sous la plume de Ronan Mancec, elles se sont plongées dans un travail d’écriture, d’abord collectif, pour se construire une identité commune, puis individuel, faisant naitre des récits de vie sincères.

Ces 5 jours de création ont ainsi permis à ces amatrices de découvrir et de s’approprier leurs guitares, d’apprendre à déclamer des textes, mais aussi et surtout, de confectionner un spectacle à leur image, dans un souci de partager et de transmettre leurs doutes, leurs croyances, leurs réflexions…Le tout avec humour et philosophie.

Le covid étant venu jouer les trouble-fêtes, la restitution initialement prévue au printemps aura lieu à la rentrée de septembre !

Un projet mené en partenariat avec le PAGI (pôle d’animation gérontologique et intergénérationnelle) de la Maison des Habitants Chorier-Berriat.

© DR

Bestiaire Musical

Le bestiaire musical

Création sonore et plastique pour petit.e.s et grand.e.s

Dans le cadre d’un partenariat avec l’association Entraide Pierre Valdo, centre d’hébergement et d’accompagnement à destination du public migrant et demandeur d’asile, le projet du Bestiaire Musical est né de la volonté de proposer aux familles hébergées un temps en dehors du quotidien autour d’ateliers d’éveil à la musique et aux arts plastiques. C’est dans cette perspective que se sont réunis le conteur et musicien Eddy Guiso et l’illustrateur Ben Bert. Après un temps de résidence ayant permis aux deux artistes de faire résonner leurs univers respectifs, l’heure était venue de se lancer !

Le 2 février 2022, le Labo de la Belle Électrique a ouvert ses portes aux enfants et parents de l’association pour un premier temps de rencontre. Entre dessin et musique, les familles ont imaginé de drôles d’animaux et un univers dans lequel les faire évoluer pour raconter une histoire, sans voix, seulement grâce aux images et aux mélodies.

Par cette immersion ludique dans un monde sonore et visuel, l’objectif est d’éveiller la sensibilité artistique des enfants, de stimuler leur curiosité et leur créativité, et de proposer une expérience conviviale (parents-enfants) vectrice de lien social. Lors de cet atelier de lancement petit.e.s et grand.e.s ont mis du cœur à l’ouvrage, premiers pas vers l’élaboration du spectacle qu’ils et elles présenteront cet été à l’hôtel du Vercors, une des structures d’hébergement de l’association, et à la Belle !

© DR

ATELIER VJING 180322 SDP 12

Ateliers VJing

Initiation à l’art du VJING pour les adolescent.e.s de la Maison des Familles.

Depuis le mois de janvier et jusqu’au mois de mars, les jeunes de la Maison des Familles – St Bruno ont l’opportunité de s’essayer à l’art du VJing, pratique artistique qui consiste à projeter et travailler des images animées en temps réel sur de la musique live !

C’est Johanna Rousseau, artiste plasticienne éclectique et VJette, qui guide chaque semaine les adolescent.e.s dans cette odyssée visuelle. Proposant un nouvel usage du numérique, elle leur apprend à mixer les images comme on mixe de la musique.

Après un premier temps de découverte autour des concepts de VJing et de mapping, les participant.e.s se sont formé.e.s à l’utilisation des logiciels de création numérique ainsi qu’aux bases informatiques nécessaires (matériel, connectique, formats,…). Ils sont ensuite passés à la pratique ! Au programme : production de visuels, montage vidéo et choix des images sur la musique de leur choix. L’objectif final : parvenir à mixer sur de la musique en live. Les premiers ateliers se sont révélés très enthousiasmants, permettant aux jeunes de s’exprimer à travers cette discipline ludique et spontanée qu’est le VJing. On a hâte de voir la suite !

Ce projet a bénéficié d'un prêt de matériel de la Turbine.coop.


AEC CANOPÉ E 010322 SDP 11

La Canopée électronique de Simone

Création d’une canopée de musique électronique avec les élèves de l’école maternelle Simone Lagrange

Les élèves de l’école maternelle Simone Lagrange vont cette année accompagner le début du printemps autrement ! C’est en explorant les canopées (étages supérieurs des forêts) et surtout en créant leur canopée de quartier que les enfants fêteront cette nouvelle saison !

Aux côtés de Maxime Dangles, artiste musicien et producteur éclectique, en résidence de mission à l’école maternelle Simone Lagrange (secteur 1, Presqu’Île), les élèves suivront un parcours de création artistique dans le quartier de l’école :

Écoute de morceaux de musique, modulation et création de sons, réalisation d’un instrument inédit (le Canopiou) par les grandes sections, enregistrement de comptines par les petites et moyennes sections, chasse aux sons dans le quartier et sur les trajets domicile - école (chants d’oiseaux, bruits industriels & urbains, marchés)... L'apprentissage est complet !

Une exploration sonore du territoire qui permet d'impliquer les élèves, leurs familles et d'initier l’équipe pédagogique aux instruments et autres éléments électroniques utilisés.

Le dernier jour, les élèves de grande section ayant participé au projet seront les guides de la canopée électronique à hauteur d’adulte : ce sont donc les élèves qui deviendront les médiateur.trice.s de cette aventure sonore et électronique dans la forêt urbaine de Simone !

Projet soutenu par la CAF de l’Isère et la DRAC AuRa au titre des actions culturelles.

© Stevens Drean


ATELIERZICPOINTDEAU 240322 SDP 26

Ateliers musique à l’accueil de jour Point d’Eau

Dans la suite du partenariat initié en 2020 avec l’accueil de jour Point d’eau, nous renouvelons notre envie de partager la musique et de permettre à tou.te.s d’accéder à sa pratique !

Les concerts solidaires proposés les années précédentes ont ouvert la voie aux ateliers de pratique instrumentale. Les scènes ouvertes et les échanges avec les groupe programmés ont mis en lumière une grande envie de jouer de la musique par les personnes accueillies. C’est pourquoi, en 2022, Arash Sarkechick, artiste multi-instrumentiste, mènera des ateliers tous les quinze jours ouverts aux musicien.ne.s confirmé.e.s comme aux néophytes ! La démarche reste inchangée : promouvoir l’accès aux droits culturels, faire de la musique un vecteur de lien social, proposer des temps d’échange et de lâcher prise, appréhender des modes d’expression artistique. L’occasion également d’inaugurer les nouveaux bâtiments de l’association.

Ces moments de pratique collective donneront lieu à une restitution le 21 avril prochain au bar de La Belle !

Projet soutenu par la DRAC Auvergne Rhône-Alpes et le département de l'Isère.


Les projets passés

PROJETFRATERNITÉ 210322 SDP 10

Le projet Fraternité

Ayant accueilli le projet pour la première fois en 2021 mais sans public du fait de la crise sanitaire, La Belle Électrique a renouvellé son partenariat avec la Ligue de l’Enseignement de l’Isère en 2022 et a fait salle comble !

Depuis 3 ans, dans le cadre du projet citoyen « Jouons la carte de la Fraternité», la Ligue de l'Enseignement met en réseau 3 classes de cycle 3 et de 3 quartiers différents de la Ville de Grenoble et un poète, Yves Béal, pour un travail d'écriture poétique et engagée autour du refus des discriminations et de l'ouverture aux différences (en partenariat avec la Ville de Grenoble).

Le lundi 21 mars dernier, le plateau de la Belle a accueilli les élèves des écoles Ferdinand Buisson, Nicolas Chorrier et Clémenceau accompagnés par les musiciens d’Yves Béal pour une soirée d’échanges et de partage.

La restitution a donné à entendre le fruit des « correspondances poétiques » et des ateliers d’écriture menés pendant l’année autour des notions de vivre ensemble et de faire ensemble. Les élèves ont présenté à leurs familles et ami.e.s les textes réalisés puis ont profité d’un concert ! La représentation était à nouveau filmée cette année pour que les absent.e.s puissent également en profiter.

Ce projet est financé par la Fondation La Poste.

© Stevens Drean


PROJETSOLEO 151021 stevensdreanphotography 4

Soleo

Dans le cadre d’un Parcours d’Éducation Artistique et Culturelle avec le collège de secteur Fantin Latour, nous menons chaque année un projet artistique avec des élèves de 6ème et leur professeure de musique. Au mois d’octobre 2021, 25 de ces artistes en herbe sont montés sur scène pour une représentation en voix, en danse et en percussions corporelles !

Sophie Boucher, musicienne de la compagnie, a mené quatre ateliers au collège autour du spectacle « Soleo, musique en mouvements » dont les élèves ont assuré la première partie. D’une enquête autour des gestes et sons produits dans les différents métiers de leurs parents, est né une petite forme spectaculaire qui interroge et détourne nos rapports au travail.

Un spectacle plein d’humour et d’énergie offert au public nombreux venu assister à la soirée, et qui a donné le ton pour la suite, la découverte du spectacle « Soleo » !

© Stevens Drean

Nordine houchat Couleurs Sans signature 3

« En route pour demain »

Projet sur le thème « Théâtre & Musique » au collège Chartreuse avec Nordine Houchat

Dans le cadre du projet « En route pour demain », avec le club de théâtre du collège Chartreuse à St Martin le Vinoux, Nordine Houchat anime une série d'interventions pour les élèves du collège sur le thème « Théâtre & Musique ».

Nordine accompagne les élèves dans leur pratique de la batterie, du piano, du violon ou encore des percussions, dans le but de créer un thème musical pour une pièce de théâtre qui sera ensuite restituée devant un public le 17 juin à 18h à La Vence Scène à Saint-Egrève. Chaque élève musicien.ne sera aussi comédien.ne !

On a grand hâte de voir le résultat !

© Stevens Drean


BENBART Lycée Guynemer 15

Atelier d'initiation au croquis avec le dispositif Starter et l'artiste Ben Bert

Implanté dans le Lycée Professionnel Guynemer, sur initiative de l’Académie de Grenoble, le Dispositif Starter accueille depuis maintenant 8 ans 15 élèves de 14-15 ans, habitant l’agglomération grenobloise et qui laissent entrevoir des signes de décrochage scolaire.

Pour concrétiser la passerelle entre découverte des métiers et pratique artistique, nous les avons aidé.e.s à découvrir un nouveau moyen d’expression : le croquis, aux côtés de l’illustrateur Ben Bert. Durant six séances en novembre, l’artiste leur a transmis des notions de dessin, mais aussi donné quelques clés pour tenir un carnet de bord. Ce nouveau langage approprié, les élèves s'en sont saisis pour « croquer » les professionnel.le.s de la culture qu’ils et elles ont rencontré durant une semaine en décembre 2020 ! Les élèves conserveront leur carnet de bord d’une centaine de pages, pour que l’aventure dessinée continue au-delà des ateliers avec Ben Bert.

© Stevens Drean


GISÈ LE PAPE

Atelier de pratique artistique avec Gisèle Pape

Retour sur les deux ateliers animés par l’artiste Gisèle Pape et les éducateurs de la Maison des Familles à la MJC Parmentier !

Échauffement, exploration de la voix et du corps, corporythme, et même circles songs… Au travers de ces deux ateliers de pratique artistique, les petit.e.s participant.e.s (mais aussi les plus grand.e.s) ont eu la possibilité de découvrir une facette des musiques amplifiées et acoustiques.

Une initiation appuyée, pour certain.e.s, sur la création en groupe puis la mise en sons d'une petite histoire : « C'est une histoire assez basique avec des enfants, un loup et un cavalier sauveur. Il y a eu un beau moment d'écoute sur le son entre tou.te.s [...]. C'était chouette de faire un moment qui ne soit que sonore, qui change du visuel omniprésent » explique Gisèle Pape.

© Stevens Drean


Plupio 2021 02 26 092600

Plupio : Un projet transfrontalier avec les artistes Flaca & Eric Margery

Plupio, c’est un petit oiseau qui a donné son nom à un projet de création transfrontalière, collective et multimédia sur la thématique... de la frontière. Ce projet imaginé avec les artistes Flaca et Eric Margery a été initialement imaginé pour créer un échange entre les enfants des écoles maternelles de Grenoble (école Millet) et Pont Saint-Martin (Val d’Aoste, en Italie).

Ayant amorcé ce projet en décembre 2019, nous avons dû composer avec l’arrivée d’un virus inopiné et en rester là.

En décembre 2020, grâce au soutien de la DRAC AuRa et de la CAF de l’Isère, nous avons enfin pu redonner vie à ce projet. Bien sûr, le voyage de Plupio a dû être adapté à ce monde confiné et ne peut compter, pour le moment, sur la présence de nos amis et amies d'Italie. Il n’en reste pas moins riche en découvertes artistiques multimédias.

Les 7 et 11 décembre 2020, que de découvertes à l’école Millet !

  • On a fait du Vjing : des vidéos faites par nous à partir d’images de nous (ou de nos doudous par exemple). Images qu’on a dessinées, coloriées, intégrées puis animées nous-mêmes.
  • On a aussi appris à créer et enregistrer le son des vidéos grâce à la noisebox de Flaca (c’est une boîte à bruits qu’elle a construite à partir d’objets de récup), de synthétiseurs modulaires, de micros. On a aussi déclenché des sons et des rythmes et puis on a dansé dessus !
  • On a reconstruit notre quartier et notre école avec du carton puis on a regardé nos vidéos à travers leurs fenêtres. Et bien sûr, on a fabriqué des petits oiseaux Plupio.

© Stevens Drean


EMERAUDE 5

Contacte Émeraude !

Tu es un artiste, une structure scolaire ou associative ? Tu as envie d’organiser une visite, monter un projet avec nous ou tout simplement échanger ?

06 3x

À La Belle Électrique, nous souhaitons aller davantage à la rencontre des habitant.e.s et toucher d’autres publics. C’est pourquoi nous organisons des concerts hors les murs en partenariat avec des structures locales. Ces événements conviviaux représentent aussi une occasion de promouvoir les artistes que nous accompagnons et ceux.celles que nous soutenons.