Vidéo

04.08.21

La Capsule #10 : Maelita

Pianiste depuis son plus jeune âge et membre fondatrice du collectif Nokirisi, Maelita n’en est plus à son coup d’essai. Entre impatience et appréhension, la disc jockette a repris le contrôle des platines dans ce set éclectique et coloré aux côtés des danseuses Agnès Canova et Axelle André. On te laisse découvrir la lyonnaise d’adoption se déchaîner, pour le plus grand bonheur de nos oreilles !

MAELITA Stevens Drean Photography 040421 36 1

Au travers de ses sets, Maelita partage son amour de l’électro et déconstruit les idéaux. Son passage à La Belle a été l’occasion de proposer un set varié, entre idm à l'acid house en passant par de la drum, du breakbeat et de la trance. À découvrir vendredi 4 juin à 20h ci-dessous.

À 7 ans, sa rencontre avec la musique se fait au travers du piano qu’elle continue à jouer pendant des années. Dix ans plus tard, son amour de la musique ne l’a pas quitté, mais c’est derrière les platines qu’on la retrouve. Elle fait rapidement ses armes au sein de scènes grenobloises telles que l’Ampérage et la Belle Électrique, et aux côtés d’artistes comme Lena Willikens ou Optimo.

« Jour J. Ma sélection est prête et je m’entraine encore chez moi lorsque sonne l’heure de parcourir cet interminable cours Berriat gage d’un moment de plaisir assuré. »

« Je me suis déchaînée pendant une heure, j’ai profité de chaque minute en sachant que la sensation de mixer dans une salle de cette envergure n’allait pas revenir de sitôt. […] Un set éclectique à l'image de la programmation de la Belle électrique qui je l'espère continuera de briller. »

En plus d’être talentueuse, Maelita est aussi investie dans de nombreux projets. Membre fondatrice de Nokirisi, collectif grenoblois pour la promotion de la musique électronique et ses sous-genres, on l’a également vue à l’affiche d’événements 100% féminin tels que le Sisterules Festival en 2020, ou encore aux commandes d’un podcast engagé avec Woman’s Speech.

Après des passages dans des lieux emblématiques comme le Sucre ou le Transbordeur à Lyon, Maelita se consacre désormais à la production musicale avec la ferme intention de sortir des productions courant 2021.

« La veille de la captation s’est finalement passée comme une veille de date importante, lorsque le monde était libre et la danse autorisée. Une sensation troublante qui m’a renvoyé dans le monde d’avant et qui m’a donné espoir pour le monde futur. »

« Cette captation a vraiment été une expérience incroyable. Vous n’imaginez pas ma joie quand le programmateur de la belle électrique m’a contacté pour ce projet. Une ébullition d'émotions que je n’avais pas ressentie depuis des mois entre excitation, stress, impatience et appréhension. C’est assez dingue comme les habitudes refont vite surface. […] Tout y était, l’équipe d’un professionnalisme déroutant, la scénographie et la qualité sonore propre à cette salle. J’ai (eu) l’impression d’être dans une faille temporelle jusqu’au moment de commencer mon set, la foule ne me rejoindra pas. […] Je remercie toute l'équipe de la belle pour m'avoir donné l'opportunité de me produire et de pouvoir à nouveau ressentir le plaisir de jouer sur scène. Je remercie également les danseuses qui m'ont donné l'impression que tout ça sert à quelque chose, vivre et partager ensemble. »

Maelita

Merci Maelita pour ce DJ set de fou et merci à Agnès et Axelle pour leur performance impressionnante !
Vite, vite, à la semaine prochaine pour une nouvelle Capsule !

MAELITA Stevens Drean Photography 040421 36

En savoir plus sur Maelita


© La Belle Électrique. Concert produit par MixLab / 2021. Danseuses : Agnès Canova et Axelle André. Enregistrement son : Xavier Arnaud. Photos : Stevens Drean. Enregistré à La Belle Électrique (Grenoble).