Vidéo

05.08.21

La Capsule #1 : Gisèle Pape

Elle est authentique, talentueuse, et accompagnée par La Belle Électrique depuis début 2020. On ne vous la présente plus ! Au lendemain de la sortie de son premier album Caillou, Gisèle Pape nous a fait l’honneur de sa présence pour inaugurer La Capsule. Dès les premières notes de son synthé, un souffle sauvage et poétique s’est abattu sur La Belle Électrique. Et, bonne nouvelle ! Nous étions là pour immortaliser ce moment.

CAPSULE1

De la douceur à la tension, de la pop à l’électro expérimentale, Gisèle Pape flotte au confluent d’univers à la fois sombres, poétiques et imaginaires.

Cette Capsule est l’occasion pour Gisèle de présenter pour la première fois les titres de Caillou, album fraîchement paru chez le label Finalistes en janvier dernier. « C'est donc un concert très particulier », ajoute-t-elle. Cet album, c'est seule qu'elle l’a conçu, arrangé et finalisé - avec l’aide de Xavier Thiry (Fishbach, La Féline). S’il conserve l’onirisme déjà présent sur son premier EP Oiseau, Caillou est caractérisé par des arrangements plus électroniques, une rythmique et des basses plus présentes, des textes plus directs.

Mais avant de ne trop t’en dévoiler, voici le stream - et les quelques confidences partagées autour d’un jus d’abricot !

Caillou, c’est un mot minuscule en apparence, solide et terrien. Omniprésent dans son travail, le lien de Gisèle Pape avec la nature et les éléments atteint son paroxysme avec ce premier album. Celui-ci évoque le sujet fondamental de notre lien à l’environnement, à la terre, aux autres. Il offre ainsi à s’ouvrir sur les grands espaces qui nous entourent et à imaginer des paysages.

“Chaque caillou raconte une histoire, et plein de cailloux ensemble peuvent former une montagne”.

Fan absolue de l’avant gardisme de Laurie Anderson, Gisèle Pape avoue d'autres influences musicales, parfois inconscientes, telles que son apprentissage de l’orgue liturgique alors qu'elle était encore très jeune.

La Belfortaine a également, par la suite, étudié le 7ème art : trituration de vidéos, réalisation de ses propres films… Une initiation à l'image venue nourrir sa bulle artistique. Car le monde de Gisèle Pape est fortement marqué par la matière visuelle : dans son univers, les chansons sont un assemblage de voix, de sons, d’instruments mais aussi d'images.

Si ses projets de résidence à La Belle Électrique et de première partie de La Grande Sophie n'ont malheureusement pas pu voir le jour en 2020, Gisèle reste optimiste pour la suite. De belles choses en perspective !

« J'ai beaucoup aimé l'espace créé par toute l'équipe de La Belle pour ces capsules : en immersion, dans l'espace du bar, éclairé pour l'occasion. Je me sentais comme dans un petit cocon, entre les vagues de la verrière et les reflets, dans un petit temps suspendu où laisser résonner mes chansons. Après une année de confinement et de virtuel, c'était très chouette et émouvant d'ouvrir cette nouvelle page de live avec toute l'équipe de La Belle qui m'accompagne depuis maintenant un an. »

Gisèle Pape

_______

On t’espère envoûté.e après l’écoute de ce premier live. Merci à Gisèle pour ce moment de volupté ! Quant à nous, on se retrouve vendredi prochain même heure, pour découvrir une nouvelle Capsule.

© La Belle Électrique. Concert produit par MixLab. Réalisation : Pierre Reynard & Alex Lopez / 2021. Enregistrement son : Xavier Arnaud. Photos : Stevens Drean. Enregistré à La Belle Électrique (Grenoble).