printemps
jeudi 30 04 15
_ 20H30 - 00H00
_ TARIF : 16/19/21€
_ STYLES : Hip-Hop / Rap Musique

GUTS LIVE BAND

Guts est un homme de l’ombre. Inutile pour lui de chercher la lumière à tout prix, son cv est sa meilleure carte de visite. Big Red (Raggasonic), les Svinkels ou encore Les Rieurs, on retrouve sa patte derrière quantités d’artistes, mais c’est bien pour avoir façonné le son funky d’Alliance Ethnik (un des plus gros succès du rap Français) qu’il est le plus connu. Sans le Hip Hop, Guts ne serait pas l’artiste producteur qu’il est aujourd’hui. 

Ce Hip Hop nourricier, porte d’entrée sur des myriades de styles musicaux, déclencheur d’une boulimie musicale toujours en expansion. Planche depuis laquelle il est tombé dans un puits musical sans fond. Décidé après trois albums entièrement instrumentaux à renouer le contact avec rappers, chanteuses, jazzmen et soulmen,  il a franchi l’Atlantique productions sous le bras, pour aller les enregistrer dans leurs éléments New-Yorkais et Californien. Epaulé à la réalisation par l’inépuisable Dj Fab (Hip Hop Re-sistance) et soutenu depuis Paris par son label Heavenly Sweetness (“A Parisian label spreading colourful music for the soul”), Guts a construit une mosaïque de seize titres pour son album sorti en septembre 2014.  HIP HOP AFTER ALL.

 

ASAGAYA (Hip-Hop)

Asagaya est un jeune beatmaker japonais qui vit à présent à Paris. Multi instrumentiste, il a joué et composé dans divers groupes de rock et de dub au Japon avant de se tourner progressivement vers la production hip-hop. « L’homme au masque » entretient autour de lui un grand mystère néanmoins, pour son premier album ce que l’on peut dire c’est qu’il sait s’entourer : Jay Prince, Akua Naru, Lorine Chia, Leron Thomas et Afrodyete pour les feats, Blanka (la fine équipe – jukebox champions) pour le mastering et surtout Guts à la production et à la réalisation. Light Of The Dawn, c’est l’histoire d’Asagaya, un japonais convaincu d’être l’héritier d’un chef Cherokee. Soutenu par l’esprit du tonnerre, il croit qu’il doit toucher la mort pour devenir maître de son destin et voir le monde différemment. Un mélange de chamanisme et de chaos. D’un autre coté, c’est un idéaliste, un « citoyen du monde » qui rêve d’un monde sans argent ni frontières. Sur scène, Asagaya est accompagné du MC RacecaR possédant un flow aux multiples facettes.