SQUARE NAME

Gratuit

La Guinguette Électrique #4

24.06.22 / 19h

Esplanade

GRATUIT - SANS RÉSERVATION

Guinguette Electrique site

Du 21 juin au 9 juillet

Pour la quatrième édition, notre Guinguette va faire briller tes soirées d'été. En famille, entre ami.e.s, en vacances ou en afterwork… viens vite partager ces moments avec nous !

  • Événement gratuit en extérieur, nombre de places limitées.
  • Ouverture de 18h à 00h.
  • Concerts / sets les jours d'ouverture de 19h à 22h et jusqu'à 23h30 les vendredis et samedis.
  • Pour les conditions d'accès à La Guinguette, RDV sur la page La Guinguette Électrique.
JOSE THE WASTEMEN

Jose and the Wastemen

Jose and the Wastemen c’est du rock, avec beaucoup de roll. Feeling, énergie, simplicité.
Depuis 2010, ce sont d’innombrables concerts en France (dont une tournée en première partie de THE KILLS, à la demande du groupe lui-même), 3 tournées au Canada, et une aux USA. Depuis 2021 : retour en force et en trio pour une version bio à l’ancienne, avec des singles en continu.
Pour amateurs de Eddie Cochran, Fidlar, Johnny Kid and the Pirates, Kings of Leon, CCR, The Black Keys, Howlin' Wolf, Wilson Pickett, The Black Crowes, Chuck Berry, George Thorogood...

© DR


HIDE

Hide

HIDE est le projet musical d’Alban, chanteur multi-instrumentiste membre des Limiñanas dans la version live du groupe depuis la sortie de l’album « Malamore » en 2016. Il y joue du clavier, de la guitare et du ukulélé, tout en y faisant les chœurs. Il fait également partie de l’Épée depuis 2019, projet où l’on retrouve également les Limiñanas accompagnés d’Anton Newcbombe du Brian Jonestown Massacre et Emmanuelle Seigner pour une version augmentée à neuf musiciens. C’est une fois l’enchaînement des concerts terminés en 2019 et avec un confinement imposé en 2020 que naturellement, “Mono & Decrease” est né dans un petit studio et que HIDE est sorti de ses compositions en attente pour enfin s’affirmer et devenir concret. Mono pour le son, car il a été enregistré en monophonique pour coller à l’ambiance de claustration, et Decrease pour le questionnement et la réflexion sur la période actuelle que nous traversons. Le besoin de décroissance, le retour aux choses essentielles, la diminution de notre espace vital et de nos libertés, etc.
Mais HIDE, c’est aussi une rencontre. Les paroles des chansons proviennent de poèmes écrits par Nataliya Malakhova, une amie russe écrivant en anglais. La musique est composée en fonction de ce que représente chaque poème ; avec comme sujets principaux une certaine vision de l’introspection liée à un romantisme idéaliste.

© DR


ZOMBIE ZOMBIE

Zombie Zombie

Ca devait arriver. Ils sont allés trop loin. A force de digger à rebours dans les bacs italo-disco, ils ont fini par remonter jusqu'à l'antiquité. Résultat, ça chante en latin. Pas le latin de cuisine de l'abominable Era, non non, du bon vieux latin des familles, qu'ils sont allés pomper chez Erasme, en débauchant une néo-latiniste pour séquencer ses adages proprement. Zombie Zombie a quinze ans, soit 90 piges en années-de-groupe (multiplier par six : plus qu'un chat, moins qu'un chien). Ça aurait été assez pour poser leur cul sur le transat de l'actualité musicale, avec un Old Fashioned dans chaque main. Mais non : ils se lâchent totalement dans une orgie doom grasse et réverbérée. Les choeurs lorgnent du côté des arrangements de David Axelrod ou Ennio Morricone, avec des syllabes scandées qu'ils dispersent suprêmement rallentato sur plusieurs titres (Lacrymosa, Consortium). Bref cet album prend des risques !

© DR