Edgarsuitvenincarmin2

Gratuit

Edgar Suit + Venin Carmin à La Guinguette Électrique // ANNULÉ

06.07.21 / 19h

Esplanade - New wave/Post punk

GRATUIT - SANS RÉSERVATION

Ampoule haf 3

Du 1er au 14 juillet

Pour la seconde année consécutive, notre Guinguette va faire briller tes soirées d'été. En famille, entre ami.e.s, en vacances ou en afterwork… viens vite partager ces moments avec nous !

  • Evénement gratuit en extérieur, nombre de places limitées
  • Ouverture de 18h à 23h la semaine, de 18h à 00h le samedi
  • Concerts / sets les jours d'ouverture de 19h à 22h
  • Pour les conditions d'accès à La Guinguette, RDV sur la page La Guinguette Électrique.
Pochette

Edgar Suit

Bruno, Jonathan et Simon forment fin 2019 Edgar Suit, 10 ans après la fin de leurs groupes de teenagers grenoblois, 455 SD et Easy Aces. Avec un gros faible pour la scène new wave/post punk/power pop de France et d'ailleurs, ils décident naturellement de s'orienter dans cet univers-là en s'inspirant de groupes comme les Red Dons, les Lords Of The New Church, Terrible Feelings ou encore les City Kids.

Pur produit des années 2020, le groupe totalise à son actif zéro concert mais sort son premier album Despise All Humans en mars 2021 sur Dangerhouse Skylab, HVIV Records, Bad Health Records et Electric Men Records. Avec tout à prouver et rien à prouver à la fois, ils attendent impatiemment l'opportunité de se produire publiquement.

© Sébastien Messina


Photodepresse Venin Carmin credits Bruno Metra

Venin Carmin

Biberonné à l’underground 80’s le plus total mais ne cachant pas son béguin pour la pop, Venin Carmin délivre une Coldpop, sans concession, un darkpunk sans détour, comme le feraient une Cindy Lauper dépressive et une Madonna suicidaire.
Produit de l’imaginaire déviant de Lula, Venin Carmin, s’anime sous la forme d’un duo avec la venue de Valentine, génie des machines.

Ne reculant devant rien, la jeune créature à deux têtes a déjà parcouru les scènes européennes (et même plus avec une tournée au Japon à leur tout débuts en 2017) et enchaîné les premières parties prestigieuses (Boy Harsher, Soft Kill, She past away, Rendez-vous, Belgrado).

© Bruno Metra